Le grand saut

Telle une confrontation à soi-même, à l’inconnu, aux craintes de l’adolescence et aux expériences nouvelles qui font douter et se surpasser.

Cette série de photographies, sur le thème du plongeoir, a été capturé sur le vif, à la fin d’une journée orageuse du mois d’août, mêlant chaleur et crachin éparse, en Bretagne. Une fois les réglages effectués – les mêmes à chaque déclenchement, aucun bouton n’étant accessible une fois le matériel positionné dans la protection rigide – le boitier et l’objectif bloqué à 50mm par de l’adhésif de peintre ont été placé dans mon caisson étanche DIY. Pour accentuer la puissance des mouvements, l’étrangeté du lieu et l’ambiance pesante j’ai utilisé une vitesse d’obturation lente. Aucune technique permettant d’éviter les gouttes d’eau sur le hublot n’a été appliqué pour provoquer des accidents graphiques aléatoires. L’approche cinématographique est assumée. En découlent des clichés pleins de contraste, de grain, d’artéfacts louches, troublant des parties du corps ou animalisant l’Homme.

Tirages contrecollés sur dibon, 70 x 100 cm.
Exposés à la Halle au Blé à St Malo, du 14 au 16 septembre 2018.
Merci à Hello Birds et à la ville de Saint Malo.
© Mathieu Foucher
© Mathieu Foucher
© Mathieu Foucher