Kerga, Basta !

Une page importante de la culture alternative finistérienne, voir bretonne, s’est tournée vendredi 21 février 2020, en périphérie brestoise. Je ne pouvais pas rater cet ultime assaut. Kerga, Kergalove, Kergariou… que sais-je… cette ferme / colocation / tiers lieu / joyeux bordel indescriptible et amical aura défriché pendant plusieurs années des musiques en marge, des bidouilleurs de sonorités expérimentales, des explorateurs de loufoqueries punk, électronique, noise, techno, rock… J’en garderai surtout l’image d’une bande de potes qui vivent dans le partage, humain et musical, en toute simplicité. À tout jamais dans mon cœur. Merci pour toutes les découvertes et votre accueil sans faille à chaque fois 🖤

 

previous arrow
next arrow
Slider